Musique au Groënland – partie 1

Faire un tour d’horizon de la vie musicale d’un pays est toujours une initiative un peu laborieuse. Et ce, pour la simple et bonne raison qu’il est impossible d’être parfaitement exhaustif sur le sujet.
Il y aura toujours un troll pour manifester son désarroi de ne pas y voir son groupe préféré et d’en déduire toute la médiocrité de ladite compilation.
Mais je suis quelqu’un d’un peu audacieux… et puis je sais surtout que le grand public n’y connais pas grand chose en musique groenlandaise. Je prends donc ici un risque plutôt raisonnable !

Pour cette première partie, je vais évoquer la « variété » groenlandaise. C’est-à-dire, la musique écoutée par monsieur et madame Toutlemonde et qui est produite de manière professionnelle par des artistes groenlandais. Exit donc (pour le moment) la musique « folklorique », « classique », « expérimentale » et puis, bien entendu, les productions étrangères qui sont écoutées là-bas.

Vous trouverez, à la toute fin de cet article, une playlist Spotify comprenant des morceaux des artistes présentés sur cette page. Celle-ci est collaborative et vous permettra donc d’ajouter vous-même les chansons groenlandaises que j’aurais pu oublier.

 

1 / Small Time Giants
Small Time Giants est un peu le « Imagine Dragons » du Groënland. Il s’agit d’un groupe de rock alternatif très populaire au Danemark, en raison notamment des paroles majoritairement anglophones.
« We are The Arctic » est la chanson officielle des jeux d’hiver de l’Arctique 2016.

 

2 / Tarrak
Un jeune rappeur dont les textes mordants décrivent à la perfection le mal être de la jeunesse groenlandaise.
Ce morceau intitulé « Tupilak » reprend le sample d’un morceau du même nom du groupe Mariina.

 

3 / Nanook
Probablement le groupe le plus célèbre du Groënland ! Du pop-rock qui parle d’amour et des mythes anciens.
Frederik Elsner, le chanteur-principal-beau-gosse mène également une carrière solo sous le pseudonyme « F ». Son premier album s’intitule « E ». C’est un homme de lettre.

 

4 / Nive Nielsen & The Deer Children
Un groupe de pop-folk dont certains accords laissent penser à une petite influence de Johnny Cash.
La chanteuse
, Nive Nielsen, fait également un peu de cinéma puisqu’elle a eu un petit rôle dans « Le nouveau Monde » (le film de Terence Malick) et qu’elle vient tout juste de décrocher le rôle de Lady Silence dans « The Terror » (une nouvelle série de Ridley Scott).

 

5 / Julie Berthelsen (ou simplement Julie)
Une chanteuse que l’on pourrait qualifier de « romantique ». Elle est connue essentiellement pour ses chansons d’amour, souvent en langue anglaise.

 

6 / Tuperna Kruse, ici en duo avec notre Francis Lalanne national.
Pour être tout à fait honnête, je n’ai trouvé qu’une chanson de Tuperna Kruse, celle-ci ! Elle ne doit donc pas être super célèbre au Groënland. Mais ce duo avec Francis Lalanne la rend incontournable !

 

7 / Rasmus Lyberth
Rasmus Lyberth c’est le taulier. Il officie avec sa guitare et ses balades bucoliques depuis les années 70 et bénéficie d’un capital sympathie qui fait de lui l’équivalent groenlandais d’un Jean-Jacques Goldman (en moins rock et un peu plus musette).

 

8 / Ole Kristiansen
Un artiste plutôt rock-folk, sur lequel il est possible de danser le madison.

 

9 / Siissisoq
Un groupe de heavy métal à la sauce groenlandaise. Du rock fort qui se déguste froid.

 

10 / Discobay Blues
Un autre groupe de rock, curieux rejeton polaire de Blink 182, Bob Marley et Van Halen.

 

11 / Mariina
Un groupe qui a de la bouteille et qui rappelle notamment les plus belles heures du karaoké sur cassette VHS. Mais qui inspire encore les artistes contemporains comme on a pu le voir avec Tarrak (2).

 

12 / Rockstones
Du rock gentil, un peu aseptisé, légèrement romantique. Idéal pour draguer en boite à Nuuk.

 

13 / Liima Inui
Une chanteuse de balades groenlandaises. Parfait pour les soirées romantiques, à deux, avec des bougies et du nikku.

 

14 / Kimmernaq
De la pop-rock, comme on en fait un peu partout dans le monde. Soft, avec un peu de batterie, mais en groenlandais.

 

15 / I124Q
Du gros son à la Offspring, au fond d’une chambre dans l’Arctique.

 

Pour prolonger l’écoute et/ou partager vos découvertes musicales groenlandaises, c’est ici que ça se passe :

 

Vous avez aimé cet article ? Soutenez Un jour j’irai au Groenland sur Tipeee !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s